Ortwin, mon oncle inconnu

Ortwin, jeune garçon, alerte et intelligent, voulait être marin, comme son père, décédé trop tôt. Il s’engage comme volontaire à l’âge de 15 ans, début 1942. Dans ses lettres de poste militaire Il décrit à sa sœur, ma mère: qu’il a eu un stage à Kiel, comment il a appris à manger du homard sur la côte bretonne, et les fêtes sur son bateau, un-dragueur-des-mines en Norvège. Mais il parle aussi des camarades tombés à Stalingrad et de son chagrin à cause de la mort de son frère. En juin 1944 des soldats de l’armée de l’air britannique attaquent le bateau d’Ortwin. La bataille est soigneusement répertoriée. La mort d’Ortwin est rapportée dans une demi-phrase à peine. Ortwin nous laisse quelques photos, des souvenirs nostalgiques et de deuil défendu, plus tard refoulé.